Prologue

Enveloppée dans une bulle de lumière, Ephéa sentit son corps s’engourdir et s’élever dans les airs. Elle regarda sa main et, déjà, sa peau d’ordinaire bleu pâle et délicatement irisée semblait presque complètement transparente. L’heure était venue pour elle de regagner le nuage où, grâce à la magie des éléments, elle pourrait se ressourcer et reprendre des forces avant de regagner la Terre pour un nouveau cycle de vingt-et-un jours.

Elle jeta un dernier regard à ses congénères et ne put s’empêcher de frissonner. Ce rituel de renaissance, immuable et habituellement célébré dans la joie la plus pure, était aujourd’hui teinté d’une profonde inquiétude qui se lisait sur tous les visages.

Depuis quelques temps, une mystérieuse substance nocive se répandait dans les ruisseaux, dans les rivières, bouleversant les équilibres naturels. Insidieusement, elle s’était infiltrée de toutes parts et de nombreux dégâts étaient déjà à déplorer dans les forêts et dans les bois environnants.

Fidèles à leur mission ancestrale de contribuer à la préservation de la faune et de la flore, les Aquarealis avaient redoublé d’efforts pour contrer les effets néfastes de ce poison. En vain. Chaque jour, de nouveaux arbres étaient touchés par le mal, de nouveaux animaux tombaient malades et se voyaient voués à une mort certaine.

Pire encore, le poison s’était tant et si bien répandu qu’il avait poursuivi son funeste chemin jusque dans les nuages. Là-haut, les gouttelettes toxiques représentaient un danger immense pour les Aquarealis et perturbaient leur cycle de régénération. Un simple contact avec l’une de ces gouttes transformait jusqu’à leur essence-même et les changeait en créatures malfaisantes, avides de destruction.

A mesure que la bulle légère continuait son ascension vers le ciel gris et tumultueux, Ephéa regardait les cimes des arbres qui s’éloignaient doucement en dessous d’elle. Elle ferma les yeux une seconde, puis tourna son regard vers le nuage gris foncé qui lui faisait face et semblait l’attendre, quelques mètres plus haut. Elle crut voir un éclair déchirer le ciel et son visage se durcit.

− A nous deux ! dit-elle en serrant les poings, sachant qu’il lui faudrait bientôt livrer une bataille sans merci, dont l’issue ne dépendrait que de sa détermination.

Mystérieuse inspiration

Cela fait quelques temps que je ne suis pas passée par ici… Je pourrais bien entendu vous énumérer les nombreuses excuses qui peuvent expliquer cela, mais je ne le ferai pas. D’abord, parce que je n’aime pas les excuses. Et ensuite, parce qu’aucune n’est vraiment valable.

On ne peut guère dire que l’inspiration me manque : le tome 3 du Carnaval de Printemps est écrit et entre les mains de Feg, qui nous concocte des illustrations sublimes dont lui seul a le secret, et j’ai commencé un deuxième projet passionnant destiné aux jeunes ados. Cette nouvelle histoire m’enchante à tous les points de vue et cela fait plusieurs mois que j’ai l’impression de vivre avec ces nouveaux personnages que j’ai tellement hâte de vous présenter.

Hâte et peur, en même temps, à vrai dire… Peur que vous ne les aimiez pas, que l’histoire ne vous semble pas intéressante, que vous ne la trouviez pas assez bien écrite… Stoppons là l’énumération de tout ce que me susurre cette petite voix désagréable, qui s’engouffre dans la moindre de mes failles !

Parce que, bizarrement, cette nuit, alors que j’aurais dû me trouver blottie confortablement dans les bras de Morphée, je me suis retrouvée assise dans mon lit, un crayon et un calepin à la main, le cerveau bouillonnant d’idées incroyables que je notais fiévreusement, de peur qu’elles n’aient disparu au petit matin. L’une de ces idées m’a semblé farfelue et en même temps si simple que je m’étonne de ne pas l’avoir déjà mise en pratique !

Et si je n’attendais pas d’avoir terminé mon histoire pour vous la présenter ? Et si, ici même, sur mon site, je vous proposais de découvrir un chapitre par semaine, au fur et à mesure que je déroule mon intrigue ?

Et bien, c’est entendu (on disait que vous aviez dit oui, évidemment lol) ! Je me mets de ce pas au travail pour mettre en ligne le prologue très prochainement ! Et je serais ravie d’avoir vos avis et commentaires sur le sujet !

PS : et je vous parlerai plus tard de la deuxième idée incroyable de cette nuit et du roman (pour adultes, cette fois) qui est déjà en pleine construction dans un coin de ma tête 😉 !

Image parArek Socha de Pixabay

Mon chat a une amoureuse !

En ce jour de Saint-Valentin, il faut que je me rende à l’évidence : mon chat a une amoureuse ! Et ça fait quelques temps que ça dure ! Tous les soirs, depuis plusieurs semaines, elle attend à la porte menant au jardin que Monsieur daigne sortir pour la nuit. Et dès qu’il pose une patte dehors, et vas-y que je me frotte, que je lui fais des mamours ! Non mais !

J’ai d’abord été choquée ! Une amoureuse ?! A son âge ?! Puis, presque aussitôt, j’ai réalisé que c’était mon chat, pas mon fils et qu’il avait 14 ans, ce qui, en âge humain, fait qu’il pourrait presque être mon grand-père… Alors s’il a envie de se laisser papouiller par une jolie minette, après tout, autant qu’il en profite ! Mon côté pratique reprenant vite le dessus, j’ai ensuite pensé avec soulagement qu’avec lui, pas de risque de se retrouver d’ici quelques temps avec une portée de mignonnes petites boules de poils, dont je ne saurais que faire… Restons zen, donc !

En plus, il faut bien dire qu’elle est à croquer, cette demoiselle ! Son pelage noir et soyeux est parsemé çà et là de tâches blanches qui lui font comme de jolis gants au bout des pattes. Et lorsqu’elle me regarde avec ses grands yeux tout ronds, je ne peux pas m’empêcher de lui servir une petite assiette de croquettes qu’elle dévore goulûment en ronronnant doucement. En l’observant, je m’interroge : D’où vient-elle ? Et pourquoi ne la voit-on qu’à la nuit tombée ? Alors, mon imagination {fertile, vous vous en doutez} s’emballe : peut-être que ce n’est pas un vrai chat, mais une créature magique venue d’une contrée lointaine, qui n’apparaît que la nuit et a choisi mon chat pour compagnon ?…

La vérité est sans doute moins romanesque, mais en attendant, chaque soir, la petite assiette de croquettes est prête pour l’accueillir comme il se doit.

Salon du Livre de Noël de Saint-Quentin 2018

Salon du Livre de Noël de Saint-Quentin 2018

Il y a des après-midis qui passent en un éclair et c’est exactement le cas de celui que j’ai passé ce dimanche 2 décembre, au Salon du Livre de Noël de Saint-Quentin (02).

Un décor féerique, une organisation menée d’une main de maître par la Mairie de Saint-Quentin et les librairies Rédic et Cognet, des visiteurs venus en nombre malgré le temps peu engageant… J’ai vraiment été ravie de prendre part à cet événement !

Comme le monde est petit, j’y ai retrouvé de vieilles connaissances comme Yannick AR Fradin, romancier et nouvelliste de l’imaginaire spécialisé dans l’univers médiéval fantastique et ancien camarade de fac d’anglais, et Anne-Sophie Boitel, venue présenter les 2 tomes de sa série fantastique Aercanthia.

J’ai également eu le plaisir de croiser la route d’autres écrivains passionnants, comme Sophie Astrabie, auteure du « Pacte d’Avril » et amatrice de bonbons 🙂 , ou encore Valérie Dumange auteure de « 21, Elles et Moi », un recueil de portraits de femmes chefs d’entreprise ou cadres Saint-Quentinoises.

Et bien sûr, j’ai été enchantée d’y rencontrer des profs de français passionnées par leur travail, des mamies venues chercher de la lecture à partager avec leurs petits-enfants, des enfants attirés par la couverture acidulée de mon livre…

Grâce à vous tous, j’ai passé un très bel après-midi ! Merciiii !

Mais qu’est-ce que c’est que tous ces vieux trucs ?

Non, non, je n’ai pas décidé d’ouvrir un magasin d’antiquités. Pas du tout.

C’est juste que, comme tous les ans à cette époque, je suis en pleine préparation de la fête d’anniversaire de mon fils. Et cette fête, pour tout vous dire, c’est l’événement de l’année !

Tous les ans, plusieurs semaines avant le jour J, je gamberge sur le thème retenu, je recherche des idées de décorations et de jeux à proposer (merci d’ailleurs à tous les blogueurs qui nous font profiter de leur expérience en la matière). Je prépare les accessoires (c’est en général à cette période que je me souviens que j’ai une machine à coudre…). J’élabore des plans pour faire un gâteau aussi bon que beau (je vous épargnerai l’anecdote du superbe gâteau Spiderman dont j’étais si fière et qu’il n’a finalement pas voulu goûter)… Bref, je ne fais pas les choses à moitié.

Et si je me décarcasse autant, c’est que j’adooore faire rêver mon fils. Voir ses yeux qui pétillent en découvrant tout ce que j’ai préparé. Le temps d’un après-midi, l’emmener avec ses invités dans un autre univers, fantaisiste et joyeux. Quel plaisir d’utiliser mon imagination débordante pour lui faire cette surprise !

C’est ma manière à moi de lui dire merci. Merci d’avoir fait de moi une maman, d’illuminer mon quotidien de mille couleurs, d’être l’une de mes principales sources d’inspiration, de m’encourager dans tout ce que j’entreprends…

Alors, cette année, pour ses dix ans, je peux vous dire que je vais faire de mon mieux pour que sa fête Harry Potter soit des plus réussies ! D’ailleurs, je vais devoir vous laisser ici, car j’ai une douzaine de baguettes magiques à fabriquer… 😉

 

 

Mon premier atelier d’écriture !

Atelier d’écriture à l’école du Paradis à Troyes – Jeudi 15 novembre 2018

Ce jeudi 15 novembre, j’ai été accueillie à l’école du Paradis de Troyes (10) pour animer mon tout premier atelier d’écriture destiné aux enfants.

Virginie, la directrice de l’école, avait fait découvrir le tome 1 du Carnaval de Printemps à ses élèves il y a quelques mois, et m’avait proposé de venir les rencontrer, à ma plus grande joie.

C’est ainsi que ce jeudi, je suis partie à la rencontre des 46 élèves de l’école primaire, ravie mais un peu nerveuse, tout de même.

Fort heureusement, les visages souriants des enfants m’ont très vite mise à l’aise et la journée a filé comme l’éclair, dans une atmosphère de joie et de partage.

Séquence questions – réponses

Pour commencer, tous étaient évidemment pressés de me poser leurs questions soigneusement préparées à l’avance.

« Comment ça se fabrique, un livre ? », « Comment tu as eu l’idée d’écrire ce livre ? » et « Pourquoi tu as choisi des animaux comme personnages ? » ou encore « Est-il prévu de faire un dessin animé du Carnaval de Printemps ? »

 Au gré de leurs interrogations, des plus simples aux plus saugrenues, nous avons évoqué toutes les étapes de la création de mon livre, depuis l’idée apparue un beau jour dans ma tête, jusqu’à l’impression du support final, en passant par le processus d’écriture et la réalisation des illustrations. La découverte des dessins originaux réalisés par Feg n’a pas manqué de susciter l’admiration des enfants.

Après la théorie, la pratique…

Nous sommes ensuite passés à un petit exercice pratique, pour que les enfants puissent s’essayer à leur tour à l’écriture.

Rassemblés par équipe de deux ou trois, les auteurs en herbe ont reçu des cartes représentant des personnages et un décor, avec pour instruction de les utiliser pour imaginer une histoire de toute pièce. Quel plaisir de les voir collaborer et laisser libre court à leur imagination ! Et quelle fierté pour chaque équipe de présenter son histoire au reste de la classe !

Une « Coupe de l’Espace » de football, un roi régnant sur un désert maudit, une banane qui vit dans un monde en bonbons et se fait manger par un monstre, une princesse qui cuisine des raviolis à son prince trop gourmand, une reine des zombies qui veut envahir la galaxie, un monstre marin qui se fait dévorer par un requin-baleine, un joueur de foot qui joue en tongs dans le désert … De la créativité, beaucoup d’originalité et quelques jolis dessins pour illustrer le tout ! Cet atelier s’est avéré riche pour tout le monde !

J’ai terminé cette journée regonflée à bloc, enchantée de ces rencontres avec les enfants, de ces échanges tantôt rigolos, tantôt émouvants, de ces moments de complicité partagés avec eux…

Un grand merci à Virginie et Elodie, les super maîtresses sans qui cela n’aurait pas été possible, et aux enfants, pour leur accueil chaleureux, leur spontanéité et leur fraîcheur ! Grâce à vous tous, je dois dire que ce premier atelier d’écriture a eu pour moi un petit goût de paradis…

26ème Fête du Livre de Merlieux

Fête du Livre de Merlieux – Edition 2018

Le 30 septembre dernier, Feg Illustrateur et moi avons eu le grand plaisir de participer à la 26ème Fête du Livre de Merlieux,pour présenter le premier tome du Carnaval de Printemps.

Accompagnés de Mme Poppy et de Paul Lapin (qui avaient fait le déplacement depuis Bluebells pour l’occasion), nous avons passé une très belle journée à la rencontre des axonais férus de littérature !

En résumé : du soleil, des rencontres, des sourires… On vous y retrouvera avec joie l’année prochaine !